MCLB propose des formations professionnalisantes dans les domaines du cinéma, de la télévision et de l’audiovisuel.

Implantée au coeur de la Cité du Cinéma, où se côtoient les plus grands professionnels du secteur (producteurs,distributeurs, réalisateurs, acteurs, et toute l’industrie cinématographique), MCLB Formations trouve légitimement sa place dans ce site unique en Europe.

La réalisation d’un film par luc besson
Jeudi 9 et Vendredi 10 juin 2016

La réalisation d’un film par Luc Besson

Luc Besson dirigera sur 2 jours cette Master Class qui abordera les métiers du cinéma, les règles essentielles de la réalisation d’un film, et qui s’achèvera par une mise en application pratique du tournage d’un film.

Compréhension du script, sélection des comédiens, calendrier de tournage, découpage technique, choix des décors, montage, choix des musiques, mixage, étalonnage… Le metteur en scène est le chef d’orchestre artistique et technique d’un film. En préparation, en tournage puis en post-production, il fédère l’ensemble des équipes et donne une âme et un état d’esprit. Il se doit pour cela d’avoir une excellente connaissance de tous les métiers qui participent à son travail.

Réalisateur reconnu dans le monde entier, Luc Besson a marqué plusieurs générations par la qualité de ses films. Après son premier film Le Dernier Combat (1983) qui lui vaut d’être distingué au Festival d’Avoriaz, il impose sa griffe visuelle avec Subway (1985) qui obtient trois Césars. Il réalise ensuite son célèbre film le Grand Bleu qui réalise plus de dix millions d’entrées en salle et devient un phénomène de société à part entière. Ses films Nikita (1990) et Léon (1994) assoient définitivement sa popularité en France mais aussi à l’internationale. Entre les deux, il réalise «Atlantis» (1991), un documentaire pionnier qui sensibilise à la nécessité de protéger l’environnement. En 1995, il réalise Le Cinquième Elément qui devient alors le plus grand succès d’un film français à l’international et reçoit le César du Meilleur Réalisateur en 1998. En 1999, il réalise Jeanne d’Arc, film qui obtient deux Césars. En 2005, il revient à la réalisation avec Angel-A, puis réalise son premier film d’animation Arthur et les Minimoys, adapté du roman dont il est l’auteur, qui sera suivi de deux autres volets : Arthur et la vengeance de Maltazard en 2009, et Arthur et la guerre des deux mondes en 2010. Il adapte ensuite la série de bandes dessinées de Tardi, Les aventures extraordinaires d’Adèle Blanc-Sec (2010) et réalise en 2011 The Lady, biopic de la birmane Prix Nobel de la Paix, Aung San Suu Kyi. En 2013, il dirige Robert De Niro, Michelle Pfeiffer et Tommy Lee Jones dans le film Malavita (seul film français à franchir les cinq millions d'entrées hors des frontières) et il réalise le film Lucy en 2014, avec Scarlett Johansson et Morgan Freeman. Luc Besson est actuellement en tournage de “Valérian et la Cité des mille planètes”, qui est à ce jour la plus grosse production jamais vue en France.

Ayant toujours eu à cœur de transmettre et de partager, Luc Besson a créé en 2012 l’Ecole de la Cité, qui forme gratuitement et sans condition de diplôme des jeunes de 18 à 25 ans, aux métiers de scénariste et de réalisateur sur un cursus de deux ans. L’intégralité des revenus des Master Class sera reversée à cette école pour permettre la gratuité de la scolarité des étudiants.

  • Jeudi 9 et Vendredi 10 juin 2016
  • Durée : 14 heures
  • 900 € HT

Les inscriptions sont désormais closes

L'écriture d’un scénario par luc besson
Lundi 13 et Mardi 14 Juin 2016

L'écriture d’un scénario par Luc Besson

L’auteur est la pièce maîtresse, essentielle, incontournable d’un film. Il dessine l’architecture du propos, développe les thèmes, les couleurs, les ambiances, détermine l’histoire et l’âme de chaque personnage, et doit équilibrer l’ensemble avec la précision d’un orfèvre. Luc Besson dirigera sur 2 jours cette Master Class qui abordera les métiers du cinéma, l’environnement professionnel, les règles essentielles de l’écriture d’une histoire et qui s’achèvera par une mise en application pratique d’un scénario.

Luc Besson reconnu pour sa mise en scène, est aussi le scénariste de plus de 60 longs-métrages sortis dans le monde entier. Il a écrit ses propres films (Subway, Le Grand Bleu, Nikita, Léon, Le Cinquième Elément, Jeanne d’Arc, Arthur et les Minimoys etc.), mais aussi de nombreux autres tels que Le Baiser mortel du dragon, Banlieue 13,  Danny The Dog, Bandidas, Colombiana, Lock Out, 3 Days to Kill et bien sûr des sagas telles que Taxi, Le Transporteur ou Taken, ce dernier film étant le plus gros succès français au box-office américain de tous les temps. 11 films dont il est l’auteur figurent dans le top 20 des films français du box-office international.

Luc Besson est également le scénariste de films publicitaires et de séries télévisées (No Limit). Ayant toujours eu à cœur de transmettre et de partager, Luc Besson a créé en 2012 l’Ecole de la Cité,  qui forme gratuitement et sans condition de diplôme des jeunes de 18 à 25 ans, aux métiers de scénariste et de réalisateur sur un cursus de deux ans. L’intégralité des revenus de la Master Class sera reversée à l’Ecole de la Cité, pour permettre le maintien de la gratuité de la scolarité des étudiants. La formation se déroulera à l’Ecole de la Cité, au cœur de la Cité du Cinéma à Saint-Denis.

  • Lundi 13 et Mardi 14 Juin 2016
  • Durée : 14 heures
  • 900 € HT

Les inscriptions sont désormais closes

Producteur en 2 ans
10 octobre 2016 au 12 mars 2018

Producteur en 2 ans

Début des inscriptions pour les admissions en 1ère année Production

 

MCLB formations offre un cursus de 2 années pour seulement 30 élèves sur « La production cinématographique et audiovisuelle » à destination de jeunes, sans conditions de diplôme, avec une pédagogie axée sur la pratique et le travail « en situation ».

 

Pour la 1ère année avec 30 places maximum :

  • UNE RENTREE EN OCTOBRE : Début des Ateliers le 10 octobre 2016.

 

Le cinéma est un univers en constante évolution, qui se situe au carrefour de nombreuses disciplines. Produire, c'est maîtriser l'ensemble de ces savoirs, pour permettre la fabrication d'un film. De la recherche de financement à la supervision juridique, en passant par la gestion budgétaire, la production est avant tout, au service de l'oeuvre artistique pour l'inscrire dans la réalité et lui donner vie. De la réalisation du scénario à sa diffusion en salles, l'interaction avec les équipes est continue. La dimension collective et humaine est capitale. Un enseignement au coeur du réel, permettant la mise en pratique immédiate des compétences acquises, en lien direct avec les plus grands professionnels du secteur, dans ce lieu unique qu'est la Cité du Cinéma, est un atout majeur pour apprendre ce métier.

 

1 année Production : 60 Crédits (coût 5 000€ TTC)

du 10/10/16 au 09/06/17 (rentrée en Octobre)

 

2 année Production : 60 Crédits (coût 3 500€ TTC)

Admission parallèle possible sous condition

 

Cursus Pédagogique

ANALYSE DU PROJET (15 crédits)

Du 10/10/16 au 16/12/17 : rentrée en Octobre 

 

A partir du scénario et de l’environnement de production, il s’agit de concevoir le dossier de production. Les impératifs artistiques, techniques et les contraintes sont pris en compte, l’enveloppe budgétaire (devis et plan de financement) est évaluée en cohérence avec le contexte professionnel.

 

PREPARATION DU PROJET (15 crédits)

Du 10/10/16 au 16/12/17 : rentrée en Octobre 

 

Le budget est défini, les moyens financiers sont réunis les contrats et engagements tiennent compte de l’enveloppe budgétaire. Dans ce module, les étudiants pratiquent le dépouillement du scénario, vérifient la cohérence financière du plan de travail.

 

MISE EN OEUVRE SUIVI DE PRODUCTION (30 crédits) 

Du 10/10/16 au 16/12/17: rentrée en Octobre 

 

Participation et cas d’études en conditions réelles sur des films .

 

Cursus Deuxieme Année (Admission parallèle possible sous condition)

 

EXPLOITATION DU FILM (30 crédits)

Rentrée Octobre : 10/10/16 au 16/12/17

 

Préparer les éléments nécessaires à la promotion, la diffusion ou la livraison du film, envisager les différentes et nouvelles formes d’exploitation

 

GESTION DE LA SOCIETE DE PRODUCTION (30 crédits)

Rentrée Octobre : 10/10/16 au 16/12/17

 

Ce module consiste à comprendre, collaborer à la gestion et la vie d’une entreprise de production audiovisuelle de film cinématographique, télévisuel, publicitaire ou digital.

 

  • 10 octobre 2016 au 12 mars 2018
  • Durée : 1 500 h de travail par an
  • 5 000 € TTC (1ère année) / 3 500 € TTC (2e année)

Les inscriptions sont désormais closes

Script doctoring
du 6 juin 2016 au 10 juin 2016

Script Doctoring

BASÉE SUR L’APPRENTISSAGE D’UNE MÉTHODOLOGIE, CETTE FORMATION REPREND, PAS À PAS, LES DIFFÉRENTES ÉTAPES DU PROCESSUS D’INTERVENTION DU SCRIPT DOCTOR. ELLE PROPOSE UNE APPROCHE DE TRAVAIL PRAGMATIQUE ET INDIVIDUALISÉE, PORTANT SUR DES PROBLÉMATIQUES CONCRÈTES DE SCÉNARIO À L’ÉTAT DE CONTINUITÉ DIALOGUÉE.

Profil professionnel des stagiaires  (Stage conventionné AFDAS Auteurs)

Toute personne pouvant être amenée en cours de développement à estimer la qualité d’un scénario. Toute personne cherchant à accroître ses compétences techniques sur la dramaturgie.

Prérequis et expérience professionnelle des stagiaires :
Avoir une certaine familiarité préalable avec la narration.

Objectif pédagogique :

Une formation basée sur l’apprentissage d’une méthodologie, cette formation reprend, pas à pas, les différentes étapes du processus d’intervention du script doctor. Elle propose une approche de travail pragmatique et individualisée, portant sur des problématiques concrètes de scénario à l’état de continuité dialoguée. Par une mise en pratique immédiate de la théorie, à la fois sur un scénario de référence et par l’étude de nombreux cas, elle permet au stagiaire d’acquérir une méthode, de mieux comprendre les mécanismes fondamentaux de la dramaturgie et de développer des compétences particulières d’attention, de diagnostique et de préconisation. 
Tout au long de chacune de ces étapes, plusieurs documents pédagogiques reprenant les techniques, les outils et les enjeux sont remis aux participants. 

Une évaluation continue 
Les intervenants appliquent un système d’évaluation des participants tout au long de la formation. 

- Sur la qualité de la participation en cours lors des exercices communs (implication et pertinence). 
- Par les exercices et les documents individuels produits à chaque étape. 
- Par la commande de consultation demandée individuellement en fin d’atelier. 

 

Programme pédagogique

JOUR 1 : Le scénario performant 

Avant même de pouvoir identifier les dysfonctionnements d’un scénario, il faut avoir une idée précise des qualités d’un scénario performant. Il s’agit donc, en premier lieu, d’établir les critères caractéristiques d’un bon scénario. Ces qualités servent alors de maître étalon et d’aide-mémoire tout au long du processus, pour mieux estimer les écarts avec les œuvres à auditer. 

Il s’agit aussi, à ce stade, de comprendre et d’intégrer les attentes des commanditaires : leurs intentions premières en terme d’enjeux scénaristiques, de sujet, de thématique, de personnages, d’intrigue, de ton, de style... Ces informations poseront le cadre de l’intervention à mener. 

Exercices : 

- A partir des règles de base de la dramaturgie, on établit lors d’un exercice d’échange oral en commun, une grille de référence des caractéristiques d’un scénario performant (en terme de structure, d’intrigue, de caractérisation, de dialogues etc.)
- Présentation de modèles de films réussis. 
- Un document est produit recensant ces caractéristiques « attendues ». 
- Un scénario en développement de court métrage ou de long métrage au stade d’une continuité dialoguée (de version 1 ou 2) est présenté par son scénariste et/ou son producteur, soit par une note d’intention écrite, soit oralement. A partir de ces premiers éléments de présentation, chaque participant note les intentions dramatiques souhaités par les auteurs à l’origine du scénario. Dans un second temps un échange oral en commun permettra de confronter et de préciser ces attentes. 
- Un document est produit recensant ces points, constituant le cahier des charges de l’auteur. 

Acquisition : 

- Règles fondamentales de la dramaturgie et de ses enjeux. 
- Techniques de bonne compréhension du projet et de l’attente des commanditaires. 
- Technique d’établissement d’un cahier des charges pertinent. 
 


JOUR 2 : L’analyse première du scénario

 

Une attention particulière doit être portée à la toute première lecture du scénario. C’est une étape essentielle dans le processus d’analyse. À ce stade, la démarche du consultant scénario doit rester avant tout sensible. Lors de cette phase de la formation, on apprend ainsi la bonne attitude à tenir durant la lecture, et on découvre ce qu’il est important de prendre en compte et de distinguer comme symptômes de dysfonctionnement. 

Exercices : 

- Bilan et retour critique sur les exercices de l’étape précédente. 
- Premier exercice d’audit : lecture test du premier acte d’une continuité dialoguée. 
- Première lecture (sensible) de la continuité dialoguée du scénario de référence. Annotations des forces et des faiblesses manifestes du scénario. 
- Mise en commun des premières remarques de lecture. Classement des différents types de symptômes observés suivant leur nature apparente (structure, thème, caractérisation…) 
- Seconde lecture (technique) de la continuité dialoguée. Reprise des observations de lecture au regard des deux documents produits lors de l’étape précédente (les caractéristiques attendues et le cahier des charges). 
- Un document est produit permettant de répertorier les qualités et les dysfonctionnements observés, ainsi que les écarts du projet par rapport aux critères attendues et au cahier des charges. 



Acquisition : 

- Technique de lecture pertinente pour l’audit d’un scénario. 
- Apprentissage des types de symptômes de dysfonctionnement récurrents. 
- Technique d’intégration du cahier des charges du commanditaire. 
 


JOUR 3 : Des symptômes aux causes 



Le symptôme n’est pas la cause. L’une des grandes difficultés du travail de script doctor est précisément de trouver la bonne cause à l’origine d’un dysfonctionnement narratif. La densité d’informations entrecroisées dans une continuité dialoguée est telle qu’il est parfois compliqué de déterminer la raison réelle qui fait qu’une scène ne fonctionne pas. Mauvaise caractérisation du personnage ? Construction maladroite de l’intrigue ? Thématique perdue ou oubliée en cours de route ? Ne pas parvenir à établir le lien de causalité de manière assurée équivaut alors à démonter un casse-tête délicat sans savoir si l'on va parvenir à le remonter. 
Cette étape de la formation permet d’établir un panel des symptômes les plus courants (scène ennuyeuse ou confuse, dialogues trop bavards ou au contraire trop elliptiques, ventre mou, personnages plats ou incohérents etc.) et de les relier à une hiérarchie de causes possibles (thématiques, structurelles, locales, globales etc.) On apprend ainsi à distinguer les fausses causes apparentes, des vraies. 

Exercices : 

- Bilan et retour critique sur les exercices de l’étape précédente. 
- Classement des symptômes observés suivant une grille allant du général (thèmes, sujet, structure etc.) au particulier (caractérisation, dialogues…). 
- Relation de ces symptômes à leurs causes possibles. 
- Etude des cas les plus courants de dysfonctionnement, à travers des extraits d’autres scénarii de long et de court métrage, et d’extraits de films. 
- Un document est produit recensant les faiblesses les plus courantes et leurs causes. 

Acquisition : 

- Connaissance des symptômes récurrents et technique de classement. 
- Connaissance des causes à l’origine des symptômes. 
- Technique de distinction des fausses causes (apprentissage de la hiérarchie des causes. 



JOUR 4 : La recherche des solutions 



Une fois les causes identifiées, reste encore à proposer des solutions. Ces solutions sont parfois locales, parfois globales et donc remettent plus ou moins en question les assises du scénario préalable. Durant cette étape le participant apprendra à choisir les solutions existant pour chacune des causes relevées, en prenant en compte les intentions des commanditaires identifiées lors de la première étape. 

Exercices : 

- Bilan et retour critique sur les exercices de l’étape précédente. 
- Etude de cas et application de solutions sur d’autres extraits de scénarii et d’extraits de films. 
- Application de solutions sur le scénario de référence. 
- Vérification du respect du cahier des charges. 

Acquisition : 

- Connaissance des solutions adaptées aux causes réelles. 
- Technique de mise en place des solutions. 
 


JOUR 5 La préconisation et l’application globale 


Le travail de Script Doctor se conclue par la préconisation que celui-ci fait à ses commanditaires. Il s’agit de reprendre chaque étape précédente : l’audit de lecture (sentiments premiers), les symptômes (du général au particulier) et leurs causes identifiées, et d’apporter des préconisations à la fois par la production d’un document clair et structuré, et lors d’une présentation orale. 
C’est un exercice assez délicat qui nécessite une méthode de communication propre. Méthode qui est au cœur de cette cinquième étape de formation. 
La formation s’achève sur l’audit individuel d’un nouveau scénario (de long métrage) à la sortie du temps de formation, dont le compte-rendu écrit est adressé aux formateurs la semaine suivant la fin de formation pour correction. 

Exercices : 

- Mise en pratique globale de la méthodologie, des techniques et des outils acquis durant le temps de formation. 
- Bilan et retour critique sur les exercices de l’étape précédente. 
- Synthèse globale de l’audit du scénario de référence. 
- Préparation écrite et orale des préconisations. 
- Présentation écrite et orale de l’audit et des préconisations. 
- Bilan sur l’ensemble de la formation. 
 

Formateur

Olivier LEVALLOIS — SCENARISTE - SCRIPT DOCTOR

 
  • du 6 juin 2016 au 10 juin 2016
  • Durée : 35 heures
  • 1415 € HT

Les inscriptions sont désormais closes

M'inscrire par courrier M'inscrire par courrier OPCA

Inscription indépendant (Intermittents, Acteurs, autres...)

  • 1 - Participant
  • 2 - Financement
  • 3 - Confirmation

Vous pouvez vous inscrire à cette formation en complétant le bulletin d’inscription ci-dessous. Cette formation est finançable, selon vos droits, par l’AFDAS ou une autre OPCA.

• L’inscription ne sera défi nitive qu’après réception de la totalité du règlement. • En cas d’annulation tardive, l’inscription ne sera pas remboursée. Toute annulation devra être faite par écrit et envoyée par email (annulation@ masterclasslucbesson.com) ou par courrier à : MASTERCLASS LUC BESSON - Cité du Cinéma 20 rue Ampère 93200 Saint Denis. • Toute formation commencée est due. • Les frais de procédure et les honoraires pour le recouvrement des factures seront à la charge du client. • Pour un fi nancement par OPCA : L’inscription ne sera définitive qu’après réception de la confirmation de l’OPCA, de la prise en charge et du règlement, le cas échéant, du solde de la formation. Pour toute annulation tardive, notre organisme se réserve le droit de facturer les coûts de l’inscription. • En remplissant ce formulaire et en nous le retournant, vous déclarez accepter sans restriction les conditions générales de ventes (ci-dessus).
Retour
Retour
Retour
Étape suivante
Étape suivante

Les masterclass se déroulent à l'École de la Cité

MCLB-Cite du cinema
20 rue Ampère
93 000 Saint-Denis


+(33)1 48 41 07 86

Mentions légales

Editeur du site

MCLB - Masterclass Luc Besson
Cité du cinéma
20 rue Ampère
93200 Saint-Denis

Directrice de publication

Isabelle Agid

Conception et réalisation

Studio Gazoline
http://studiogazoline.com

Hébergeur

OVH